L’État belge n’est pas admis à l’ouverture du Nouveau Maroc à la COP22

This slideshow requires JavaScript.

À l’attention de Sa Gracieuse Majesté le Roi Mohammed VI, Roi du Maroc et Commandeur des croyants (click here for the brief in English)

Malik Mohammedouna VI, Nasrahou Allah,

Bismillah,

Veuillez trouver, Votre gracieuse Majesté et notre Roi bien-aimé, mes échanges avec l’équipe  de COP22 et COP21.
Il me semble que les COP21 et COP22 ont réussi à rapprocher des Nations unies, les chefs d’État et leurs gouvernements, les financiers, les citoyens et les entrepreneurs comme moi pour œuvrer ensemble pour une cause prestigieuse: c’est le climat et l’environnement. Il y a 10 ans, j’ai écouté les avertissements enrichissants de monsieur Al Gore. Or, les explications de tous ces gens ont permis une mise à niveau de tous les projets que j’avais prévue pour le Nouveau Maroc.

J’appelle les gouvernements du monde de déclarer à la COP22, l’ouverture d’une nouvelle ère. Ce sera l’ère du développement multidimensionnel. Ce genre de développement requiert une méthodologie performante pour les domaines clés, comme l’éducation, l’énergie, les finances, l’industrie, l’agriculture et le commerce. Dans la lettre à la COP22 j’ai exprimé mon ambition pour présenter les projets Aurum Helix. Le déploiement de méthodologies en concordance avec plusieurs disciplines et avec la Nature devra aboutir aux nouveaux standards. C’est cela le Nouveau Maroc. Cela concerne la mise en place d’une nouvelle économie qui s’accorde avec toutes les autres économies. 

Il est donc logique de faire profiter un grand nombre de pays dès le départ. C’est pourquoi je me réjouis de la réussite des signatures. Celles-ci vont permettre l’entrée en vigueur des lois qui n’ont pas directement rapport aux gens, au gendre, à l’idéologie ou à la religion, mais avec notre planète, qui précédemment a été mise en danger, et qu’il faut maintenant sauver.

 

La conférence de COP22 commence dans un mois. Serai-je là ?  La réponse sur cette question dépend de la rapidité par laquelle les autorités marocaines vont répondre. Je dépends de vous. Il ne reste pas beaucoup de temps pour arranger les discours adéquats et l’image de marque qui va avec “le Nouveau Maroc”, faute de moyens pour me soigner convenablement pendant des longues années. Je sais que le Maroc exige une image de marque bien soignée. Cela demande de préparation. Je suis très soucieuse du fait que quand les projets devront prendre de l’élan, mon énergie sera trop réduit pour pouvoir donner force aux projets et discours.

Je suis une victime de 30 ans de gaspillage et d’empoisonnement raciste en Belgique. J’ai investi une décennie pour aider le Maroc à en prendre conscience, mais le Maroc est lent. Il s’est avéré que le Sahara Occidentale est la raison du gaspillage et de l’empoisonnement de nombreuses vies Marocaines. C’est le prix très cher que le Maroc risque de payer en négligeant son peuple pour faire plaisir à une mafia européenne désirant occuper tous les pays Arabes.

Cette prise de conscience par les Marocains est trop fragile. La plupart n’ont aucune idée quant aux sources polluantes de jeunes esprits marocains pour qu’ils participent à la destruction de notre pays et notre peuple.  La plupart ne savent pas d’où vient le SIDA, par exemple. Ils ne savent pas que la pédophilie est lié aux marchés et que des grosses sommes d’argent sont impliquées. Le risque d’une répétition augmente en même temps avec l’ignorance quant à quels touristes éviter.

Il faut faire de la publicité, il faut utiliser les ONG pour disseminer les informations pour montrer qui s’enrichit par la traite des être humains, l’immigration illégale et le terrorisme, et il faut faire en sorte que l’information soit généralisée.  Il faut que la population sache qui est l’Ennemi et qu’est ce qu’il veut.  Pour l’instant je sens que je dois répéter qu’il faut tenir compte avec l’Ennemi qui cherchera toujours à ralentir l’aboutissement de nos démarches par toutes sortes de manœuvres (administratives, financières, politiques, sécuritaires, judiciaires et même par la santé).

Cette prise de conscience est autant plus fragile par le fait qu’on pense que l’Ennemi est une seule personne. Non, l’Ennemi consiste d’un groupe de personnes avec le même niveau d’esprit.  Il s’agit d’une mafia censée être secrète, mais ses membres sont très faciles à repérer tout simplement par leur fausseté, par leurs discours manipulateurs, rempli de nombreux refus et de la haine car leur souci est de faire de l’injustice.  Ils disent “non” à 95% du temps, et pour le reste ils diront seulement “oui” quand ils sont motivés par un intérêt lucratif et égoïste.  Vous les reconnaîtrez par leurs choix malsains, par la nécessité de refléter un pseudo-autorité – pour mieux vous contrôler, et surtout par le double rôle qu’ils savent jouer très bien. Notre peuple ne sait pas comment distinguer toutes ces subtilités. C’est pourquoi Il faut enseigner tout cela aux petits enfants.

Il faut que le Maroc devance l’Ennemi en faisant à sa place ce que lui ferait pour tirer des profit (financiers) de nos productions. Le Maroc doit investir de manière agressive et rapidement, il devra conscientiser le peuple sur l’existence d’une mafia qui vise la destruction de l’identité marocaine, et il doit rappeler ces citoyens, afin de rectifier une erreur du passé. C’est celle d’avoir suivi une politique mafieuse qui est à l’origine d’une migration massive en Europe de citoyens Marocains. Je recommende d’entamer le Magrexit dès le 15 octobre 2016 prochain. 

Le Maroc doit devenir proactif 

 

Je risque d’arriver à Marrakech très épuisée, avec une santé d’une rescapée de la Deuxième Guerre Mondiale. Comme j’ai été empoisonnée à plusieures reprises par des antibiotiques et par le refus de m’administrer les soins dentaires corrects, je ne fais plus confiance aux médecins et aux dentistes de Belgique parce que j’aurai toujours l’impression que secrètement ils mettront en exécution les instructions venant de très haut pour endommager ma santé et la santé des Marocains sur leur territoire, voire de tous les Arabes. Notez bien qu’il ne s’agit pas des Juifs qui attacquent notre bien-être, mais d’un étrange genre de personnes sans culture et qui veulent se faire passer pour des Juifs.

En effet, la lutte irrationnelle contre les Arabes ne se fait pas seulement en Israël par une puissante minorité, ou par État Islamique dans le reste du monde Arabe. Elle se fait aussi en Belgique.

D’ailleurs, je parle du « terrorisme médicale » dans « The Godfather of Morocco » avec comme protagoniste : le dentiste Jean-Pierre Leva qui pour des raisons étranges avait abîmé mes dents. Pendant sept ans il avait bien caché sa haine à mon encontre. Ses fréquents séjours à Marrakech (entant que veuf car sa femme est décédée suite au cancer), un changement financier, et son projet d’acheter une appareille radiographique de haute précision, ont révélé l’existence d’un secret plutôt lié avec le Maroc et les changements de fortune, et qu’ils n’ont rien à voir avec sa profession de dentiste, mais avec une présence au Maroc d’un haut placé qui m’en veut.

Je soupçonne monsieur André Azoulay, bien entendu, vu son influence confirmée sur la vie du Dr Amine Matta, anesthésiste à l’hôpital universitaire UCL-Saint-Luc. Ce dernier n’avait aucune idée quant à la masse de jalousie à son encontre de la part des gens qui l’ont repéré sur base de détails bancaires, et qui s’intéressent à lui comme si c’était leur droit de disposer de lui complètement. Il est leur otage , “parce que la Belgique l’aurait sauvé d’une guerre épouvantable contre ‘Israel’ dans son pays”. (Il faut d’abord savoir qui est Israel).  Pour cette raison, il ne peut pas faire ce qu’il veut ou vivre avec qui il veut. Mr Azoulay a une épouse marocaine.  Dr Matta n’a pas le droit sur une Marocaine. 

Comme je n’ai pas de compte bancaire impressionnant, j’ai été attaquée, insultée, criée dessus, depuis mon enfance en Belgique, souvent par des gens qui n’ont rien à voir avec ma vie personnelle ou professionnelle, mais qui se mettent en rage uniquement sur base de l’élément « Marocain ». Souvent il s’agit de personnes qui veulent imposer une image précise à propos du « Marocain ». Il faudrait essayer d’en savoir plus sur cette image que certains Belges ont du Marocain. Tout ce que je sais, c’est qu’ils perdent les repères, dès qu’une personne Marocaine ne correspond pas à leur imagination. Comme une Marocaine qui ne se laisse pas faire, par exemple.

J’ai vécu des choses étonnantes dans ce pays dit “démocratique” et “libre” qui ne correspond pas du tout à mon imagination de ce qu’est la démocratie et la liberté.  Je ne suis pas la seule. Il y a des milliers d’immigrés et des Belges aussi qui vivent des situations pas logiques. Je ne peux qu’illustrer ce fait par mon propre vécu dans ce pays afin d’encourager d’autres personnes, immigrés ou pas immigrés à suivra mon exemple.

 

Ces jours-ci je passe mes nuits à la rue parmi les sans-abri. Je me suis disputée avec les centres d’accueil et les services sociaux, qui refusent de m’abriter contre le froid et la pluie, et contre tous les dangers de la rue.   J’ai finalement appris deux choses : qu’aucun écrit ne devait se produire quant à mon passage au centre d’acceuil des sans-abris, et que les employees avaient peur de perdre leur emploi, s’ils me laissaient utiliser le centre d’accueil.

La nuit, je me fais accompagner par d’autres personnes qui ont gardé un sentiment de dignité malgré leurs conditions éprouvantes. Les sans-abris étaient indignés par mon renvoi du centre d’accueil sans raison ou sanction. Un sans-abri avait rassemblé avec ses copains un peu d’argent de poche pour moi, pour vous dire où se trouve l’humanité dans ce pays.  C’est dans les égouts, et pas au gouvernement.

Un jeune homme Turc m’a vu quitter le bâtiment vers 9 heures le soir. Je l’ai croisé  dans la rue. Il avait tout de suite compris. « On vous a refusé l’entrée . C’est scandaleux qu’on renvoie une femme seule se promener la nuit. On va ensemble à la police.»   Ce jeune homme venait de quitter l’hôpital pour une hernie discale, fraîchement opérée.  Il devait normalement être allongé sur un lit et au chaud. Lui aussi n’a pas accès au centre d’accueil et on aurait dû le garder à l’hôpital…  Il existe toujours une chance qu’on n’est pas d’accord avec le Président Erdogan, oubien il a été écarté du centre pour des raisons justes. En tout cas, il s’est fait un petit endroit pour se cacher pas loin du bâtiment.  Le soir, ses copains qui ont accès au centre lui jettent la nouriture par la fenêtre.

Il m’a dignement accompagné au bureau de police.  Enfin, j’ai du m’explique aux agents qui se trouvaient dans leur fourgonnette. J’ai suivi le conseil du jeune Turque de prendre contact avec la police juste pour lui montrer que cela ne changera rien au résultat final, puisque tout le système est corrompu. En effet, apres de nombreux de coups de fil, les policiers  (une femme et un homme) se sont excusés pour ne pas avoir pu m’aider à trouver une place d’accueil pour cette nuit-là.   

La ligne de fond de l’Ennemi c’ est que je trouve aucune aide. Personne en Belgique va aider une personne qui dénonce  leur manière abjecte de se créer des grandes fortunes au detriment des autres.  Cela commence par la mise à la rue des femmes par le système social.  Le jeune Turque connaît au moins ce point de départ.  Il sait que le but de la mise a la rue c’est la prostitution, mais il ignore son aboutissement. Il ignore que les argents du traffic humain (dans son pays) aboutissent éventuellement sous forme de prêts aux nombreuses gouvernements.   Il ne voulait pas me laisser seule en connaissant les dangers de la nuit, ici dans ce pays.

La fois dernière, en décembre 2015 j’ai été refusée au centre d’accueil pour les sans-abris, exactement comme cette fois-ci.  A cette epoque là on avait donné comme raison pour ne pas m’accueillir, que ma carte de séjour avait été rayée ex officio par les autorités de Zaventem. Pour cette raison, je ne pouvais faire aucun appel sur les aides sociales à Anvers. Ma dernière adresse n’était pas à Anvers.

Pour toute aide je devais retourner à Zaventem. J’ai refusé de faire ceci. Ma réaction est comme celle du Premier ministre Britannique, madame Theresa May. Elle a dit « out is out ». On m’a aussi dit que j’aurais mieux fait de ne pas montrer la carte d’identité et de passer pour une illégale pour avoir droit à un lit.

Aujourd’hui, je suis considérée une illégale.  Ils ont trouvé une autre raison : ma carte de séjour C, que la ville d’Anvers m’avait octroyée en février sur base d’une adresse de référence  a été supprimée. C’est ce que la OCMW et le CAW et la Police locale m’ont communiqué pour m’empêcher de faire usage des places d’accueil.

Celle-ci a été supprimée le 20 juin 2016 selon OCMW Plein que j’ai visité sur instruction d’une assistante sociale au Victor 5. OCMW me dit « l’accès est strictement interdit pour vous »   Ils n’ont pas voulu ouvrir un dossier pour moi et je ne sais pas pourquoi. J’ai cru comprendre de l’assistante sociale qu’ils n’ont pas apprécié que je rentre au Maroc. En effet, depuis mon enfance ils ont tout fait pour que j’ai horreur de la Belgique, mais je ne lui ai pas dit ça.  Elle le sait. Ils le savent tous qu’on a fait des graves injustices contre le peuple marocain.  J’ai exigé à l’assistante sociale qu’elle me donne une preuve de ma solicitation, sinon les gestionnaires au Victor 5 vont encore croire que je n’ai pas suivi leurs instructions. Elle a eu la gentillesse de produire une preuve.  En sortant de là, je me suis dise “tiens tiens, on ne veut pas ouvrir un dossier”.  Au centre d’accueil pour les sans-abris, on les a interdit de produire des écrits. Heureusement que le premier jour j’ai demandé une photocopie de mon admission.

CAW dit que normalement j’ai droit sur un abri, « mais seulement en hiver et entant qu’illégale », et la police m’a conseillé de réintroduire une demande de la carte de séjour auprès du Service des étrangers, car je suis en effet considérée comme une illégale en Belgique. Pourtant les deux agents de police ne m’ont pas pour autant embarquée dans leur fourgonnette. Au contraire, ils m’ont adressé aimablement. Ils ont cherché longuement pour trouver les raisons pourquoi ma carte de séjour a été supprimée. Ils n’ont rien trouvé. Pendant tout ce temps, la jeune Turque a suivi toute l’affaire.

J’ai l’honneur de joindre un email de la part de CAW où travaille une adorable dame, qui s’était chargée d’examiner mon cas.  Pour me remettre en règle, je devrai retourner au service social OCMW  ‘t Plein. Non merci.  Grace au systeme social de Belgique l’histoire se répète pour moi.  Je suis convaincue que cette mauvaise histoire va s’arrêter, comme par miracle, tout simplement en quittant la Belgique. En tout cas, je serai libérée d’un stress indescriptible.

Cette fois-ci, comme j’ai des témoins, je prends un avocat pour une action en justice contre ce système social qui appauvrisse les gens au lieu de les aider à progresser, et qui prend des décisions arbitraires et irrationnelles quant au séjour légal d’une personne. J’ai des témoins qui ont assisté aux échanges entre moi et les responsables de Victor 4, ils ont vu et entendu comment le staff avait très peur de licenciement ou d’un non-renouvellement de leurs contrats de travail, s’ils osent m’abriter clandestinement. Il m’arrive la même chose comme en décembre 2015, que j’ai résumé dans « I was not helped, but disadvantaged ». Avec mon statut d’une illégale en Belgique, je ne pourrai plus rentrer en Belgique pour de bon, si je réussis à partir à Marrakech.
J’ai raconté toute mon histoire à un diamantaire.  Je lui ai raconté qu’on m’a renvoyé à deux reprises du Victor 4 et 5.  Il m’a offert de l’argent pour dormir quelques nuits dans un hôtel. Ainsi Mon histoire fait le tour du secteur des diamants, et la colère augmente parmi les et joailliers anversois qui ne comprennent pas l’acharnement irrationnel à mon encontre. Nous sommes en face des gens qui sont en colère avec moi depuis presque 30 ans sans que je les aie vu et sans que personne ne comprenne pourquoi des personnes inconnues et invisibles agissent ainsi.
Je suis restee tres attentive et cinq détails m’ont alerté :

Sans les papiers en règle, je ne suis pas autorisée à faire l’usage d’aucun service social dans tout le réseau entier de CAW et OCMW (CPAS). Personne n’a voulu mettre ceci sur papier. 

Un assistant social au Victor 4 – dont je n’ai pas retenu le nom – ma refilé une seule adresse d’un accueil sans-abri à contacter ou à visiter dès le lendemain « Het Vaderhuis vzw ». C’est une organisation Chrétienne pour la bonne cause. Évidemment je cherche à en savoir le plus possible sur les sources de leur soutien financier. Je ne me rappelle plus comment j’ai trouvé qu’ils sont financés par la Fondation Roi Baudouin.
On veut nécessairement que je passe par OCMW Plein pour mettre en ordre mes papiers, alors que celle-ci avait indiqué qu’elle ne voulait ouvrir aucun dossier me concernant.  Ils n’ont pas proposé un retour volontaire aussi.   Pour connaitre les raisons de la suppression de ma carte d’identité, je dois prendre contact avec les services des affaires étrangères et de l’immigration.  Je trouve que “l’Ètat belge” est très bizarre.  Par le passé, on m’a reproché trois fois de vouloir devenir une belge. On me reproche de vouloir rentrer au Maroc.  “L’Ètat belge” est clairement malade que toute la Belgique a obéit.

Donc on recherche de nouveau à me pousser dans les mains de la même mafia qui pendant un quart de siècle ont réussi de faire des carrières magnifiques avec  mes plans.  Pourquoi agit-on de cette façon, pensez-vous ?

C’est pour étouffer la vérité, Votre Majesté

C’est un trait récurrent dans la politique belge.   C’est ainsi qu’ils résolvent les problèmes de leur côté depuis une centaines d’années, jusqu’au jour que cela éclabousse dans leur visage.   Ainsi toute la vérité sur le Congo a été étouffée, sur la Première et la Deuxième guerre mondiale, sur le nombre exacte de Juifs déportés et tués, sur la création d’Israël, sur toutes les guerres en relation avec Israël, et aujourd’hui, ils espèrent pouvoir étouffer tout ce qui concerne État Islamique.  C’est pourquoi j’étais très inquiète quand j’ai constaté entre 2001 et 2010 une avancée agressive de nombreuses accords de coopération au développement entre le Maroc et la Belgique dans toutes les domaines, surtout avec AWEX.  La Belgique n’est pas une bonne nouvelle pour le Maroc à cause d’une mafia.

Cette mafia est peuplé de personnes qui ne connaissent aucun fair-play.  Absolument aucun.   A ce niveau là, ils n’évolueront jamais.   Pour donner l’impression qu’ils évoluent, ils ont besoin de corrompre absolument tout le monde soit pour taire leur inadéquation, soit pour embellir leur image avec du faux.

Il faut les écarter de vos affaires au plus vite possible.   Il vaut mieux qu’il fassent leur unfair-play entre eux.   D’ailleurs, il fallait mieux d’abord annuler radicalement touts les accords existants avec ceux-ci, avant de signer de nouvelles accords comme celle de la COP.   Si vous gardez les anciens accords avec eux, il y aura des interférences de grande ampleur pour la COP dans laquelle cette même mafia recherchera à en prendre le contrôle, au point qu’un jour , il va falloir sauver la COP pour ensuite pouvoir sauver la planète.   Ce n’est pas pour rien que j’ai conçue une la liste de modèles psychologiques et financières de l’ennemi.  C’est pour savoir à l’avance leur rôle néfaste sur toutes les nouvelles initiatives.

Il faut être radical.   « Out is out ».   Quand on se met à supprimer ma carte d’identité pour des raisons pas claires ou pour des raisons égoïstes, quand  je ne peux pas faire usage de leurs abris, pour pouvoir dormir et me laver, et partir. Quand on m’a renvoyé dormir dans la rue… quand on me pousse au bord du précipice, alors là je suis obligée de montrer ma colère et de prendre une décision de calibre équivalente.  On fait de moi une illégale ?  Alors là c’est la Belgique qui en payera les frais pendant au moins 50 ans.

“l’État belge” ne sera pas admis à l’ouverture du Nouveau Maroc à la COP22.  C’est le seul moyens pour garantir notre avenir.

« NON » « Vous n’êtes pas autorisée à utiliser aucun de nos abris dans tout notre réseau” m’a-t-on dit.   Puisque l’accès au service d’accueil pour les sans-abris et ma carte d’identité à été rayée par l’État de Belgique,  l’État de Belgique ne sera pas le bienvenu dans mes présentations à la COP22 à Marrakech aussi. Ils resteront dehors là-bas aussi. Tel est ma décision pour des gens qui ne sont pas sympa.

Ce n’est pas de la solidarité qu’ils font et mon cas est un défi pour leur véritable système de solidarité, sensé de représenter “l’humanitaire”.   Renvoyer un Turque qui vient d’être opéré d’une hernie à dormir dans la rue et dans le froid… C’est de l’humanitaire ?  C’est cela la médecine belge ?  Prendre l’argent de ceux qui travaillent très dur pour ensuite donner l’argent à ceux qui ne travaillent pas, c’est cela leur solidarité ?

Quand ils m’ont répondu « non » pour passer la nuit dans un abri, j’ai eu l’impression que quelqu’un recherche à me faire passer pour « une profiteuse » pour une personne qui profiterait du système social belge. L’Ennemi utilisera sans doute ce mot ci pour remonter beaucoup de monde en Belgique contre une Marocaine, surtout lors d’une époque difficile pour beaucoup de citoyens.

Maintenant vous allez comprendre pourquoi je me suis retirée du système il y a neuf ans. C’était justement pour éviter qu’un jour on me fasse passer pour une profiteuse ou pour une personne qui fait de la  fraude sociale et on pourrait se servir de ce mensonge pour justifier le retrait de ma carte d’identité.  On pourrait même m’écrouer sur base d’un abus financier.  Maintenant, ils n’ont rien pour justifier ce retrait.  Ils peuvent difficilement m’accuser d’avoir profité de leur système social si en 2007 j’ai renoncé au chômage, si depuis lors je n’ai plus eu de couverture médicale, si je n’ai introduit aucune demande d’aide sociale aussi.

Le profiteur c’est “l’État belge”.  Les entreprises et les banques en Belgique le disent.  Les travailleurs se réveillent maintenant, parce que c’est le seul groupe 

C’est la première fois que je prends une telle décision dure contre l’État belge. J’ai souhaité faire part de ma décision pour assurer la mise à l’écart de toutes les délégations belges à la COP22, au moins de toutes les workshops me concernant.
En attendant, je ne passerai plus par les services sociaux pour régler ma situation, mais par la Justice. Je prends un avocat pour dénoncer le fait que j’ai contribué pendant 20 ans au maintien du système social par les charges qu’on impose sur mon salaire pour un système dit “social” dans lequel au lieu de payer les gens pour faire quelque chose, ils encouragent financièrement les gens à ne rien faire, pour que les gens n’ont qu’une seule chose à laquelle penser : c’est d’espionner les autres, et de penser au sexe.pour lequel je vous gagne. Je ne suis d’accord avec ce systeme social qui pour finir ne semble rien faire d’autre que me détruire.
Pour régler ma situation, je vais postuler pour un job d’inspecteur en chef de la police financière auprès du Ministère de l’Intérieur du Maroc, Europol, MIs, CIA et FBI pour travailler sur les dossiers du terrorisme international.  Je dispose d’indices concluantes à propos des commanditaires des attentats de Bruxelles.  J’ai aussi trouvé des indications de menaces alarmantes concernant Dubaï, Maroc, le Ghana et le Congo. Je recommande à tous ces pays – surtout Dubai – d’augmenter leurs sécurité dans les zones aériennes et surtout dans les eaux, par lequel le transport des armes se fait à travers le monde   J’ai aussi identifié un plan macabre pour faire des listes (comme Schindler’s List) pour détruire des familles marocaines entières.

Je vous ferai part de mes sollicitations auprès du ministre de l’Intérieur du Maroc, monsieur Mohammed Hassad.   En attendant, il faut interdire l’accès  au territoire du Maroc toutes les délégations de l’État belge au COP22.

En vous remerciant d’avance pour toute aide que vous accorderiez et pour votre générosité, veuillez agréer Votre Gracieuse Majesté le Roi Mohammed VI l’expression de mes sincères salutations.  Que Dieu Vous protège.

Vive le Roi du Maroc

wp-1473092394715.png

Naima Mouali

Fondatrice de Anaccell Corporation 

Presidente de United Chambers and Innovation Consultant

See also : The Maghrexit displacement explained in “It takes a biscuit tin to solve terrorism

wp-1473448055650.jpg