Handover Renson Dossier to The King And Queen of Belgium

French :

Ci-joint une liste avec l’ensemble des dossiers transmis à la Police de Zaventem.  La plupart ont été rédigés avec Daniel Charles Renson dans mes arrières pensées parce qu’il était l’espion de plus proche de moi.  Je  soupçonne son implication dans le cambriolage de mon appartement le 18 février 2010, dont le procès Verbal a été rédigé le 19 février 2010, et dont la référence est  “PV BR .17.L7.001329/2010 daterende van 19/02/2010”.  Monsieur Renson porte une responsabilité lourde dans tous les dossiers cités dans la liste.

Monsieur Renson a été cité dans un procès verbal concernant un vol avec agression le 14 février 2017 commis sur monsieur Josephus Van Berendonk, à Anvers.   Dans le même procès verbal ont été cité Son Excellence André Azoulay, madame Ina Valstar et van Lidth de Jeude.   Ce procès verbal relie toutes ces personnes les unes aux autres par leur implication direct ou indirect dans la guerre civile en Irlande du Nord.

Le lien entre toutes ces personnes sauf la victime Josephus Van Berendonk peut être renforcé par mes constats que j’ai transmis à la Police de Zaventem :

C’est le dossier concernant la mort de madame Fatoum El Morabit, par blessures intentionnellement causées par deux aides-soignants de Soins Chez Soi qui relie toutes ces personnes une deuxième fois.   

Il y a un lien entre l’Eglise de Scientologie et Fatima Boulaich, la fille de madame El Morabit, qui avait assisté à un concert pendant lequel on a pris une photo d’elle avec les musiciens et moi.   Madame Agnes Bron, la directrice des relations publiques à l’Eglise de Scientologie,  n’a jamais voulu nous transmettre la photo.   Fatima Boulaich et moi ne savons pas comment les photos ont été utilisées par la suite.  

Il est possible que les photos ont été montrées à monsieur Daniel Renson que madame Bron et monsieur Abolfazl Beheshti, tous les deux Scientologues, connaissent. Monsieur Beheshti a démarré ESDEN avec monsieur Renson.

Monsieur Renson m’a vu ensemble avec Fatima Boulaich à plusieurs reprises au Biz352.  Il est possible que monsieur Renson a sollicité les aides-soignantes avec la proposition de blesser mortellement madame El Morabit, qui avait sa résidence chez sa fille Fatima.  Quelques jours avant le crime, une aide-soignante avait exprimé son intention de passer les vacances à Marrakech.   

Or, le Maroc semble comme un pays où les touristes sortent avec des seaux pleins d’argent, jour après jour. Il s’agit d’argent de corruption que les soi-disant touristes reçoivent comme récompense pour leur crime.  La quantité d’argent qui sort du Maroc ainsi pourrait être entre 5 et 10 fois le PIB du Maroc qui est littéralement transporté dans les valises et les sacs à main, alors que le Maroc n’a pas l’air d’avoir suffisamment d’argent pour éduquer la population, pour construire des routes, des réseaux de transport public et des hôpitaux.

Ce lien financier avec le Maroc a été révélé dans le dossier du dentiste Jean-Pierre Leva, qui a détruit mes dents, madame Filomenita Mongaya-Hoegsholm qui est venue avec Judy Jover séjourner chez moi, pendant lequel elles se sont emparées d’enveloppes de la SABAM.   Le mari de madame Mongaya est un scientifique auprès de European Space Agency, où ils se sont mis à construire des laboratoires et des centres d’excellence.  Le lien  financier avec le Maroc s’exprime également dans le dossier de monsieur Yekaa Fouti, qui a des liens avec l’Eglise de Scientologie à Bruxelles et à Paris.

Quelqu’un au Maroc dispose de sommes tellement grandes que cela transforme la vie des gens : le dentiste rêvait de son propre cabinet avec ses propres appareillages pour développer les radio-X.  Son assistante a trouvé les moyens pour tranquillement terminer ses études de dentisterie sans devoir travailler en même temps.   Madame Mongaya a acheté une maisonnette au bord de la mer.  Madame Jover a trouvé le job de son rêve auprès d’une grande entreprise, tout comme madame Wiame Legsai une marocaine, qui – en me trahissant – a reçu un job chez Northrop Grumman, probablement pour faire la même chose à plus grande échelle.  Encore une autre personne a pu se payer le bateau de son rêve pour m’avoir licencié chez KPN-Orange.   (insert Village Suisse)

Comme monsieur Yekaa Fouti et Adalbert Nouga  avaient littéralement cité le Palais Royal au Maroc dans lequel ils pouvaient se rendre quand ils veulent. Je suppose qu’ils vont voir au Palais Royal Son Excellence André Azoulay.    Le lien entre l’Eglise de Scientologie et Son Excellence André Azoulay c’est Anna Lindh foundation qui est le sponsor d’un mouvement de jeunes à Oujda dirigé par un très jeune homme nommé Zakaria El Hamel.  J’ai rencontré monsieur El Hamel accompagné de monsieur Mohamed Brika lors du Youth for For Human Rights Summit en 2012.  Youth for Human Rights (YHR) est une sous-organisation de l’Organisation des Nations Unies qui curieusement attribue chaque année l’organisation du sommet YHR à l’Eglise de Scientologie à Bruxelles.

Ainsi une petite mafia implantée en Belgique avec une portée internationale par les Nations Unies.  Monsieur Daniel Renson se sert des Nations Unies pour la traite des êtres humains et pour le terrorisme international et son financement.

 

Tout ceci concerne également l’argent du citoyen belge ainsi que mes projets d’entreprise. Mes business plans ont été utilisés pour détourner des masses d’argent publics belge voire flamand.

D’habitude j’évite la politique dans toutes mes affaires, mais l’esprit ouvert avec lequel je travail d’habitude m’encourage de partager avec vous une affaire qui me tient à cœur.    Cela concerne des projets que la région Wallone m’a volé pour en faire ses nombreuses “Plans Marchals”.   En Printemps 2012 il s’agissait encore du “Plan W”, et ensuit  il s’agit du Plan Horizon 2022.  Cela correspond un peu à chaque fois que j’invente quelque chose, alors la Wallonie sort aussi un nouveau plan sur ces bases là, on dirait.m

Permettez-moi de présenter un exemple :

Voici une émission de la première du 7 septembre 2012, que vous pouvez réécouter pendant 3 jours encore http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=1757016&e= .  Il s’agit des discussion que le gouvernement Wallon a mené à Tournai pour préparer son nouveau plan (Horizon 2022).

Ce dernier provient d’un document privé que j’ai écrit le 8 avril dernier et dans lequel je me suis lâchée sur la Wallonie et sur son gouvernement.  C’est un document que je partage avec mes investisseurs, qui ont perdu leur argent à cause d’une très sale concurrence par la Wallonie.

Dans ce document j’ai analysé les nombreux plans de Wallonie, et surtout le fameux Plan W, qui était sensé d’être présenté à la presse le 27 mars 2012, et qui a échoué instantanément.  J’ai l’honneur de joindre à cette lettre quelques citations (voir Extrait II ci-joint, page 21, section Finance).  Vous y trouverez les mêmes discours et approches que le Ministre Jean-Claude Marcourt a proclamé.

Dans la même citation je me pose la question suivante  : si la Wallonie prétend avoir réfléchi elle même l’achat groupé de l’énergie afin de réduire les coûts, comment cela se fait qu’ils ne pensent pas à grouper ou consolider les tons de plans stratégiques qui ne font rien d’autre qu’alourdir la facture pour le citoyen ?  L’achat groupé de l’électricité est un exemple d’une idée business qu’un ami Britannique a partagé avec moi pour faire maturer ce concept ensemble, et qui a fais son chemin vers la région Wallonne par des manières sournoises.   Comment osent-ils prétendre en Wallonie de disposer d’une certaine culture pour une domaine, et ne pas savoir l’appliquer dans tous les autres domaines ?  Le Ministre-Président Wallon a dû avoir lu le même document confidentiel et privé qui était destiné aux investisseurs à l’étranger.  Du coup, il se ressaisit pour faire sa rentrée politique en septembre, et pour démontrer qu’il est porteur de cette culture.

Or, le cloud sur lequel j’ai stocké des fichiers que je partage avec mes investisseurs a été piraté le 10 mai 2012.  Un cloud est une domaine sur Internet pour stocker des fichiers, et le mien était sur Google Apps.  Évidemment ce cloud n’est pas public, mais protégé par compte utilisateur et un mot de passe.  Je dispose des statistiques de visites à la fois sur Google Analytics et AFS, qui démontrent qu’il y a peu d’activité et qu’en général le visiteur est moi-même, puisque c’était un projet en construction.  J’ai signalé le piratage au e-Cops et j’en ai fait rapport à la police de Zaventem.

Pour empêcher la constitutions des preuves en ma faveur,  l’accès vers mes e-mails et le cloud a été désactivé.   Tout mène à croire que ce piratage n’aurait pas été possible sans la collaboration de quelqu’un chez Google.   C’est eux qui sont en mesure de désactiver un compte, en cas d’abus ou de criminalité, ce qui n’est pas mon cas.  Après la désactivation, j’ai pu constater sur Google Analytics des intrusions fréquentes vers la base des données.

Ils ont aussi désactivé la possibilité de télécharger le podcast de l’émission de la première du 7 septembre 2012 sur la première. Sur cette liste-ci :

http://www.rtbf.be/lapremiere/audio/podcasts?id=LP-MAP-CONNEX vous verrez que seulement l’émission de ce jour là n’est pas téléchargeable, et tout le reste oui.

Je le signalerai à la police financière, car là le Ministre Marcourt est de nouveau entrain de construire un nouveau faux projet (comme tous les autres) pour la Wallonie, pour justifier les subsides.  Le Plan Horizon 2022 ne rapportera rien, il va échoué exactement comme le Plan W a échoué le même jour de son annonce.  Ces plans se limites aux effets d’annonce.  C’est prouvé.

Et après la consolidation de ce Plan Horizon 2022, qu’est-ce qu’il va faire ?  Déconsolider ou inventer une autre version du même plan, version 2.Vert, 2.Vert bis, etc ?   Je crois qu’il faut essayer d’arrêter les dépenses inutiles très rapidement, pour éviter les scénarios comme en Grèce et en Espagne ces jours-ci, c’est l’essentiel.  Ce n’est pas avec une mentalité du Ministre Marcourt et son clan qu’il faut en plus encourager l’honorable plan d’épargne « B » de Ministre Onckelinx.  Quand l’argent de l’éparge du citoyen est investi dans des faux projets, ce sera la vraie catastrophe.

Toutes ces tac-tics de désactiver un compte Google et le podcast d’une émission sur La Première visent à empêcher que je puisse comparer mon document – qui datée et générée par le système informatique de Google – avec le discours du Ministre-Président Wallon et celui de son « groupe de réflexion ».  Vraiment, je suis très impressionnée.  Pas vous ?

De toute façon, les investisseurs témoignent du document.  Seulement mon document contient aussi des choses qui ne font pas rire, et que je n’ose pas montrer aux autres.  Rien n’a été exposé au grand publique.  Juste en lisant les trois extraits ci-jointes, vous allez comprendre pourquoi.   Tant pis pour ceux qui se sont mis à lire mes courriers privés pour y trouver des choses vraiment pas bien, et tellement blessantes.  Le club du Ministre Marcourt vont me reprocher d’avoir eu de tels pensées.  Seulement, en m’accusant de toutes ces expressions blessantes, c’est eux qui ne pourront plus nier d’avoir piraté et fouillé dans un cloud qui ne leur regarde pas, et sur lequel le document était stocké.

Ceci était un exemple, mais c’est au moins depuis 2005 (pour autant que je le sache avec une certitude vérifiable) que quelques fonctionnaires Wallons visent toutes mes productions de manière détournée, probablement juste pour empocher les investissements ou les subsides.  J’apprends sur les démarches Wallonnes par les nouvelles dans le médias, ensuite je recherche en profondeur.  Vous trouverez quelques exemples dans, Extrait I, page 15 et 16.

Toutes ces exemples devaient normalement faire par du secret de l’entreprise, mais la Wallonie a tout publié, et ils ont détruit l’entreprise avant qu’elle puisse voir le jour, ainsi que tout mon avenir.   Je ne publie rien et je sais avec qui je parle des mes projets.  Je n’ai aucun contact ni d’attaches avec la Wallonie, et je ne connais aucun politicien francophone ou wallon.  Vu l’ampleur de la hostilité ainsi que les dégâts, et que l’entreprise n’a toujours pas été créée, j’ai décidé de quitter la Belgique pour tout mettre sur pieds ailleurs.

 

Tout a commencé par la simple idée business pour un système de groupement des achats, ce qui est en sois pas neuf, mais on a trouvé quelques angles qui peuvent transformer l’économie de l’entreprise.  C’était tout simplement chez un coiffeur.  Là, j’ai discuté avec une fonctionnaire européenne et comme exemple j’ai pris le groupement d’achat de l’électricité.   La coiffeuse m’a proposé d’en discuter avec son compagne aussi, un ingénieur flamand qui travail en Wallonie.  Il n’étais pas vraiment quelqu’un que je voulais dans mes projets.  J’avais constaté une inflexibilité d’esprit chez lui, qui ne permettra pas l’alimentation en créativité.  Tout est bloqué chez cet homme par les préjugés, mais je n’ai pas souhaité exprimer ma méfiance à l’avance.

Assez vite, il est allé décrier la nouveauté au gouvernement wallon, après lequel ils lui ont octroyé des subsides.  C’était en fin 2005.  Actuellement, on peut constater que ce système a généré le contraire des promesses de réductions des coûts et aucune concurrence sur le marché de l’électricité belge.

Depuis lors, quelques-uns en Wallonie ont commencé à tout mettre en œuvre pour suivre tout ce que je fais, tous mes contacts, et tout cela pour m’arracher tout ce que je produit.   Comme j’évite le contact avec eux, ils se sont mis à le faire différemment : par le cambriolage dans mon appartement où des documents ont disparu, par la SABAM (société belge des droits d’auteurs) où ils ont peut-être quelqu’un qui vend les dépôts à la Wallonie, par le piratage de mon domaine Internet comme je viens de vous expliquer plus haut, par la corruption des fonctionnaires au Maroc qui leurs refilent mon courrier, par la corruption des connaissances ici en Belgique (voir plus bas, sur Mr Beheshti), et par la mise en place des personnes que je suis sensée de rencontrer lorsqu’il y une conférence.  Ce n’est pas marqué sur leur front qu’ils sont des espions.  Donc, quand je pense avoir fait des nouvelles amitiés, je me rend compte un peu plus tard que c’était plus pour être mise sur écoute.

En général, la Belgique n’a jamais été un pays confortable pour moi et ma famille.  On a pensé que cela pourrait évoluer dans le bon sens, mais là elle est devenu un vrai enfer, pour moi.   Je me rends compte que cet enfer est autant une menace pour tous les belges, et pas seulement pour les personne d’origine immigrée.  C’est pourquoi je fais connaître le cas avant de quitter le pays.

 

Ainsi, au début mai 2012, j’ai déposé une plainte contre Monsieur Daniel Renson qui me surveille depuis 2006, sans relâche (voir PV ci-joint intitulé « mogelijke schakel naar de inbrekers toe_11 mei 2012 »).  Vers la fin de l’année dernière, je commençait à comprendre que c’était lui le mouchard qui couvre tous les autres.   Ce que je ne comprends toujours pas, c’est comment un homme peut choisir de ne rien faire d’autre dans sa vie qu’étudier comment mettre les autres en danger économique.

 

Les attrapes qu’il me mettaient sont nombreuses et tellement vastes, mais je parvenais à les éviter. Cela a commencé petit à petit.   En ayant la tête fixée sur l’avancement de mes dossiers, les conceptions, le développement des propositions, et les contactes avec l’étranger, je me suis seulement rendue compte des mystères au début 2009, quand j’ai sollicité un ministre au Maroc.  Là bas aussi la Wallonie s’est mise en concurrence avec moi, et comme prévu, on me met des bâtons dans les roues partout possible.

 

Je me suis dédiée à la gestion des brouilles et des attaques de part et d’autre, à la protection de mon travail, à la documentation de toutes les publications illicites et à informer les investisseurs et la police des pertes financières considérables.  La déception est autant plus grande également pour moi qui ne crée pas de revenus, en attendant.   Si je n’avait pas fait toutes ces études là, je ne saurais pas présenter le cas convenablement aujourd’hui, et de façon compréhensible auprès des personnes comme vous, pour m’aider, ou auprès d’un juriste.  Notez que je viens de solliciter ce lundi un très grand bureau d’avocat spécialisé en matières fiscales pour m’aider à arrêter cette obstination à mon encontre, qui dure depuis des longues années, et pour récupérer les argents du contribuable, qui ont été investit dans des faux projets, comme ceux que la Wallonie a copié de moi.

La situation à l’heure que je vous écris est la suivante :  la bande des corrompus de Monsieur Daniel Renson a commencé à faire pression sur moi.  Soit je dois payer mes dettes envers Monsieur Renson, ou soit je dois les aider à fonder une association sans but lucratif.  Comment vous trouvez cela ?   C’est un peu comme la politique de la VDAB : « vous trouvez votre boulot ou bien vous acceptez le boulot que nous vous proposons ».  Seulement ici, ils veulent que je les aide à escroquer la Trésorerie pour des subventions, et je ne veux pas y participer.

 

Il n’est pas à Monsieur Renson de dicter sa politique pour ma vie.  Or, Monsieur Renson a soi-disant offert son aide, comme je n’ai pas Internet chez moi et comme je n’avais pas d’ordinateur puissant.  Il a offert de l’argent que j’avais accepté avec une grande prudence.  Malgré son cinéma d’un homme affable, j’attendais le revirement de sa veste à tout moments, au cours de toutes les 6 ou 7 années que je le connais.   L’intelligence humaine ne se limite pas à ce que l’on voit et entend et à ce que les autres miroitent, mais aux vibrations que l’on capte comme un savoir.  Ceux de Monsieur Renson sont tellement négatives et dangereuses pour toute la population, mais elles sont bien dissimulées sous une belle couverture BCBG et trompeuse d’un ‘citoyen décent’.

 

C’est ce savoir là qui m’a permis de déjouer son programme juste à temps et d’être beaucoup plus vite que lui dans mes décisions.  Je l’ai dénoncé à la police en début mai sur base de soupçons qu’il essaye de s’emparer de mes dernières créations et programmes (voir PV intitulé « Mogelijke schakel naar de bende toe »), et qu’il pourrait avoir un lien avec la bande qui a organisé le cambriolage dans mon domicile.

 

J’ai évité le contact avec lui.  Il n’avait plus accès aux informations sur ma condition de vie qu’ils veulent mettre en danger pour me faire entrer dans leur bordel.   Il a essayé de rétablir le lien avec moi à travers un contact commun, un Français d’origine iranienne, Mr Abolfazl Beheshti.  A cause de la liaison plus détendu que j’avais avec Mr Beheshti, Mr Renson s’était probablement fait une fausse idée du rapport entre le Français et moi, et qui s’avère ne pas être étroit.

Jaloux comme il est avec tout le monde, il a probablement cru que je partagerais plus facilement mes concepts et mes programmes avec celui-ci… parce qu’il est un Musulman, alors que je ne partage rien avec lui aussi.  En plus, je regard l’individu et pas sa religion, sa couleur politique, son origine ethnique, ou autre.  Pour moi, c’est comme les vêtements de l’individu, ou comme les fringues BCBG de Monsieur Renson qui servent à gommer son profil d’escroc.

Il y quelques semaines Monsieur Renson a été questionné par la police comme témoin pour le cambriolage dans mon domicile en février 2010.   Suite à cette dénonciation, il a changé son attitude pour de vrai.  Elle n’était pas différente avant, vous savez.  C’est à dire : il a converti son aide en chantage.   Ce qui était caché avant, est maintenant sorti.  « Tu payes ou tu nous aides à monter l’affaire avec nous ».  C’est plus ou moins ainsi que Monsieur Beheshti a parlé avec moi au téléphone le vendredi dernier (14 Septembre 2012), sans admettre qu’ils recherchent mon programme.  C’est monsieur Renson qui cherche à en obtenir la reconnaissance, je crois.  Vous trouverez plus dans le PV intitulé « Nieuwe elementen_betaal de schuld of help mee in de oplichterij met een vzw ».   Monsieur Beheshti souhaite un rendez-vous, qu’il aura bien.  J’ai informé la police et j’ai demandé de leur assistance lors que je me rend au rendez-vous.  Vous l’auriez compris, c’est pour aider la police à rouler toute la bande, à ce moment-là et ce sera leur fin.

Monsieur Renson était donc un espion, mais son plan a échoué.  L’avocat m’a conseillé d’essayer de lui payer au plus vite possible pour qu’il n’ait rien à dire.  Seulement, quand on a été poussé dans une situation de pauvreté forcée pendant des longues années, on ne trouves pas les montants nécessaires, d’un jour à l’autre.   J’essaye de gagner du temps en demandant une facture à Mr Renson, par une lettre que je lui transmet par la police de sa commune.  Je sollicite gauche et droite pour lever les montants nécessaires.

Avant, j’étais une citoyenne paisible.  Pour garantir cette paix, je ne demande rien à personne, je ne suis même plus demandeur d’emploi (j’ai renoncé au chômage en fin 2007) ou bénéficiaire de la CPAS, je crée mon propre emploi, je trouve les investissements, et encore on vient empêcher l’avenir de se produire, avec des gros moyens ?   Sous pareilles circonstances, on change en profondeur et de façon définitive.  On plie bagage et on fuit la Belgique le plus rapidement possible, car là il y a un sérieux problème.   Ce problème se pose de manière suivante : « qu’est-ce que les gens comme Monsieur Renson et sa bande Wallonne essaient de protéger ?  Qu’est ce qu’ils cherchent à défendre en publiant les droits d’auteurs de quelqu’un d’autre, en disséminant avec vengeance et hostilité le secret d’une entreprise privée de quelqu’un d’autre, et en ruinant les fonds publiques ?   Quel est leur but précis, et qu’est-ce qu’ils ont atteint avec tout cela, aujourd’hui ? »

 

Ma colère contre la Wallonie est lisible dans toutes mes communications avec les investisseurs.  Le grand dommage c’est que souvent je fais automatiquement référence à toute la Belgique pour indiquer la Wallonie, parce que mon esprit n’est pas divisé.  En plus, c’est trop compliqué pour expliquer aux étrangers qu’il s’agit d’un pays différent au sein du même pays, et que la faillite d’une seule région pourrait causer la faillite de l’ensemble du pays.   Que voulez-vous que leur raconte d’autre ?

 

Majestés, vous m’inspirez la confiance.   Vous rayonnez une force d’engagement pour les citoyens de Belgique.   Je l’ai bien constaté lors du mémorial pour les victimes de 22 mars 2016. J’ai suivi la cérémonie en directe le 22 mars 2017 à 8 heures 45 minutes.

Vous visez le changement pour le mieux.   Vous êtes des Souverains qui expriment ce que vous croyez, et pas ce que les autres doivent croire de vous,  comme monsieur Renson et tous les ministres qui dépendent de lui pour leur avancement et pour faire avancer le pays, qui sont d’ailleurs de toutes les partis confondus.   Ceux-là sont souvent plus nombreux que des gens comme vous.

 

Je vous confie cette affaire pour ouvrir les enquêtes et pour récupérer l’argent du citoyen belge.

Merci de votre temps   Je resterai à votre disposition si vous avez des questions, je vous en prie.  Ce sera mon honneur de vous répondre.

 

Naima Mouali